Avant tout, il est important de comprendre à quoi sert un défibrillateur.

Dans de nombreux cas d'arrêt cardiaque, le coeur continue de battre, mais le rythme des battements est tellement anormal que les contractions cardiaques sont inefficaces. Le cœur ne peut plus assumer sa fonction de pompe sanguine : c'est la fibrillation.

Cette fibrillation peut être corrigée au moyen d'un DAE, qui analyse le rythme cardiaque de la victime, avant de lui administrer, si nécessaire, un choc électrique.

Les chances de survie augmentent si la réanimation cardio-pulmonaire et la défibrillation sont entreprises dans les premières minutes qui suivent l'arrêt cardiaque.

Vous l'aurez compris, le défibrillateur doit être impérativement utilisé lors de l'arrêt cardiaque et ne remplace en aucun cas les compressions thoraciques !

Le Sénat valide l'obligation d'installation des défibrillateurs 

Voilà qui vient compléter la réglementation Européenne puisque le Sénat a adopté le 13 juin 2018 la proposition de loi visant à rendre obligatoire l'installation des défibrillateurs.

Les articles adoptés :

Article 3

Après le chapitre III du titre II du livre Ierdu code de la construction et de l'habitation, il est inséré un chapitre III bisainsi rédigé :

« CHAPITRE III BIS

« Sécurité des personnes

« Art. L. 123-5. - Un décret en Conseil d'État détermine les types et catégories d'établissement recevant du public qui sont tenus de s'équiper d'un défibrillateur automatisé externe visible et facile d'accès, ainsi que les modalités d'application de cette obligation.

« Lorsqu'un même site accueille plusieurs établissements recevant du public, ces derniers peuvent mettre en commun un défibrillateur automatisé externe.

« Art. L. 123-6. - Les propriétaires des établissements mentionnés à l'article L. 123-5 sont tenus de s'assurer de la maintenance du défibrillateur automatisé externe et de ses accessoires conformément aux dispositions de l'article L. 5212-1 du code de la santé publique. »

Article 3 bis (nouveau)

Le titre III du livre II de la cinquième partie du code de la santé publique est complété par un chapitre III ainsi rédigé :

« CHAPITRE III

« Défibrillateurs automatisés externes

« Art. L. 5233-1. - Il est créé une base de données nationale relative aux lieux d'implantation et à l'accessibilité des défibrillateurs automatisés externes sur l'ensemble du territoire, constituée au moyen des informations fournies par les exploitants de ces appareils à un organisme désigné par décret pour la gestion, l'exploitation et la mise à disposition de ces données. Un arrêté du ministre chargé de la santé fixe les informations devant être fournies par les exploitants ainsi que les modalités de leur transmission. »